Borderlines : Mieux vous comprendre. Les émotions (chapitre 2, suite)


Les émotions, c'est quoi ?

Attention : ce chapitre développe un sujet sensible et vous invite à remonter à une mémoire traumatique. Lisez-le en pouvant vous entourer si besoin, mais en pouvant rester seul-e également car vous aurez besoin d'être avec vous-même. Lisez-le en ayant suffisamment de temps devant vous et en n'ayant pas d'obligation ensuite.



Une émotion, c'est une réaction à un changement dans l'organisme.

Tout organisme cherche à conserver un équilibre (homéostasie) et se régule donc en fonction des changements de son environnement (stimulus/réponse). En tant qu'organisme, notre corps se régule en permanence. Au niveau chimique, par exemple, les hormones permettent l'assimilation des nutriments, la régulation de température, des émotions, etc.



La peur, grande protectrice !


Les émotions de base ont une fonction primordiale : la protection.

La peur a pour seule fonction le fait de se positionner face à un environnement hostile. Le stress est un déclencheur d'adrénaline, permettant une réaction optimalisée en cas de danger extrême et imminent ! Le coeur accélère son rythme afin de mieux irriguer le corps, permettant une explosivité musculaire, un temps de réaction du cerveau réduit, une réponse de l'entièreté de l'organisme accélérée et potentialisée. Nous avons tous fait l'expérience extraordinaire de se surpasser grâce à une montée d'adrénaline ! Elle nous permet de devenir surhomme !

Elle permet donc au cerveau d'analyser très rapidement la situation de danger, et analyse si la préservation nécessite l'attaque, la fuite ou l'immobilisme (faire le mort) ! L'humain a ces trois possibilités, à laquelle j'aurais envie d'ajouter la communication, car il est des fois où la négociation est salvatrice en cas de danger.

Ces trois premières réactions sont totalement instinctives et sont un héritage en ligne directe des mammifères dont nous découlons !


Il est important de comprendre la valeur de la peur avant de poursuivre. Prenez bien conscience de son bien fondé lorsqu'elle est adaptée à la situation.


Ensuite, il nous faut comprendre ce que cette peur est dans nos réactions quotidiennes. Apprenez à la reconnaître : intellectuellement en analysant les situations rencontrées où elle s'exprime et affectivement en acceptant sa présence en vous.

Pour cela, vous devrez remonter à ce qu'implique la peur pour vous, dans chaque événement à connotation traumatique. Lors d'événements de votre enfance, votre inconscient a enregistré un besoin de se protéger, induisant une peur terrible. Ces événements sont d'une extrême gravité soit par leur intensité de violence, soit par leur répétition, ou les deux. Vous avez probablement besoin d'être accompagné pour entrer dans ces souvenirs traumatiques. Et vous pouvez également opter pour des modèles thérapeutiques où l'on ne va pas dans le souvenir. C'est le cas de l'EFT et de l'EMDR par exemple.



Les peurs chez les borderlines


Chez les borderlines, les peurs primordiales sont le plus souvent :

  • la peur de mourir par abandon (en raison de ressentis de stigmatisation, de mépris, d'humiliation, de rejet ou de dégoût de la part d'un parent) ;

  • la peur de mourir en raison d'un danger imminent pour l'intégrité physique (violences physiques, viols...) ;


Les peurs, plus complexes, en découlant sont :

  • une peur de ne pas être à la hauteur, de ne pas satisfaire, de ne pas être aimé...

  • une angoisse de se vider de sa substance, d'être mangé symboliquement, par un parent, d'être aspiré, de ne pas exister, de disparaître, d'être annihilé...

  • une angoisse d'être humilié, sali, souillé, mauvais, d'être dégoûtant...


Pour résoudre ces peurs et angoisses, je vous proposerai des séances d'EFT et un mélange de Fleurs de Bach dans la seconde partie du programme, dédiée aux exercices concrets de résilience.



La reconnaissance de ses peurs


L'étape de résilience que je vous propose maintenant est de regarder en vous ces peurs et de les remercier. Cela paraît peut-être farfelu, mais elles vous ont « sauvé » la vie ! Lorsque votre intégrité a été mise en péril, votre peur vous a permis d'adopter l'attitude la plus efficace pour votre survie. Aujourd'hui, votre analyse d'adulte vous empêche de percevoir l'incapacité que vous aviez, enfant, à avoir des réactions d'adulte : vous vous jugez probablement d'avoir « échoué à vous protéger ». Mais au contraire, en tant qu'enfant, vous avez certainement réagi de la meilleure des façons : en ne vous opposant pas à l'agresseur et en vous évadant dans une autre réalité. Un enfant se protège en faisant cela car il est incapable de se battre physiquement contre son agresseur. Il est également dans la nécessité de le supporter psychologiquement car dénoncer l'agresseur reviendrait à anéantir sa famille ou son milieu de vie. L'enfant normalise ce qu'il vit, cela lui permet de survivre psychologiquement !

C'est grâce à cela que vous êtes aujourd'hui capable de me lire, ou de survivre dans bien des domaines, et même que vous êtes en vie !

Cet enfant a été d'un courage extrême, d'avoir survécu au-delà de l’innommable !


Prenez conscience de cette extraordinaire ressource que cet enfant a développée ! Et regardez comme il a réussi à grandir malgré la souffrance, et comme il est fort de se relever à chaque fois qu'il tombe !


Vous êtes un phœnix même si vous ne le savez pas encore !


#émotions #coachingpourborderlines #thérapie #thérapiepourborderline #borderlines #consciencedesoi #personnalitélimite #stress

Posts Récents
Posts à l'affiche
Retrouvez-moi
Pas encore de mots-clés.
Rechercher par Tags
Archives
  • Facebook Basic Square

Corps et  Arts

Au Cœur  de l'Âme

Compte IBAN : BE75 3631 8074 1251

BIC : BBRUBEBB

N° Entreprise : 0711.897.450

TVA : BE0.711.897.450

Marie CHRISTELBACH

Rue François, 7

1490 Court-Saint-Etienne

Belgique

Tous droits réservés 
Corps et Arts 2018
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now