Ecouter la mélodie de chaque part de soi!

 "Je" est la personne la plus complexe qui soit, une symphonie polychrome!

 

"Je" est multiple! "Je" est l'être social, et l'être intime, il est l'être en colère et l'être en détresse, il est le guerrier et l'enfant, il est l'adulte et le parent, et il est aussi l'enfant révolté, il est l'humain sacré et il est l'humain vulgaire, banal, il est tout ça à la fois, et il partage son temps entre chacune de ces formes...

 

 

Je vous propose de prendre le temps d'entendre, de vous poser quelques instants et de vous émerveiller de cette merveilleuse richesse en vous, à cet instant!

 

Cette symphonie peut être source de grandes frustrations et désespoirs, car nous avons un sentiment d'impuissance face à ces parts de nous qui s'expriment, parfois à l'encontre de nos croyances, de notre morale, de nos désirs...

Les colères de notre guerrier intérieur nous entraînent parfois dans des mouvements violents et agressifs... Tandis que l'on souhaiterait tant pouvoir se faire comprendre... La culpabilité se fait alors entendre au détour de nos émotions, et c'est un enfant soumis qui se verra dans un rôle de bourreau et de victime à la fois... L'enfant révolté pourrait ensuite reprendre la parole en rappelant que nous sommes tout à fait en "droit de dire ou faire ça", "d'ailleurs, c'est injuste", "je ne me soumets pas à ça"! 

Voyez comme nos personnages sont complexes et subtils! Comme ils alternent et s'entraînent les uns les autres! 

 

 

Vous êtes perdu-e avec toutes ces parts?

 

C'est normal de se sentir un peu démuni, et pour certains, c'est même terrorisant de se voir impuissant dans des jeux intérieurs incontrôlables... Et il est bon de l'observer. Il est bon de regarder ce que cela induit comme émotions! Rappelons-nous que chaque émotion est importante car elle est une tentative de communication de notre inconscient pour résoudre une difficulté, un enjeu... Ainsi, pour franchir des portes vers la libération de soi, la conscience de soi et de ses émotions est une clef fondamentale!

 

Observez, sans jugement! 

 

Chaque part de vous qui s'exprime a de bonnes raisons de le faire, et du point de vue subjectif de cette part (subconsciente), la façon dont elle s'exprime est la meilleure, la plus juste et la plus efficace, car c'est avant tout une solution (adaptation à un événement, à un danger, à un trauma). Il est important de reconnaître cette motivation de notre inconscient à nous protéger. Même si cette protection est quelques fois inadaptée ou brutale, l'intention de départ reste positive. Ainsi, vous pourriez trouver de la compassion pour cette part de vous qui souhaite plus que tout vous protéger avec la maladresse d'un enfant!

Mais surtout, tout jugement a un effet néfaste : il vous coupe de la part de vous qui cherche à s'extérioriser, et à communiquer un mal-être. Ces expressions attirent votre attention sur quelque chose à résoudre, et c'est là que tout se situe : la résolution du vécu problématique.

 

 

Et comment résoudre ces vécus problématiques alors?

 

En écoutant!

C'est peut-être étonnant, désarçonnant, mais tout est là! Ecouter les parts de soi, les accepter, les accueillir est la façon de résoudre l'émotion, le ressenti, la souffrance!

Rien que ça!


 

Ce n'est évidemment pas si simple... Cela demande beaucoup d'entraînement pour réussir à écouter, et plus d'entraînement encore d'accepter! Il s'agit d'un chemin difficile, car ce que l'on découvre en écoutant est inconfortable, confrontant parfois, voire totalement tabou et censuré. C'est la censure d'ailleurs, que notre conscient crée, qui renforce les émotions violentes et contradictoires : 

 

- L'événement traumatique induit un sentiment (abandon, trahison, rejet, délaissement, mise en danger, atteinte à l'intégrité...) ; 

- Ce sentiment est marqué par l'état de maturité/d'immaturité que l'on a à ce moment (si le trauma intervient alors que l'on a 6 ans, la part aura la maturité de ces 6 ans) ; 

- La construction du Soi va ensuite se faire avec et autour de cette part qui a vécu ce sentiment ;

- Cette part émet des réactions de défense (évitement, déni, rejet, phobie, rage, obsession, etc) ; 

- La construction du Soi se fait alors en intégrant ces réactions teintant la personnalité ;

- Le Soi, est régulièrement secoué par l'expression des parts traumatiques, sous forme d'émotions, de réactions, etc. ;

- Pour maintenir la stabilité et se protéger du souvenir traumatique, on censure les réactions et émotions ; 

- La part en souffrance continue de réagir, plus fort encore, car elle a besoin de la résolution, et pour cela, que l'on entende l'appel, que l'on entende la blessure...

 

Vous voyez comme il s'agit d'un terrible cercle vicieux, poussant à des comportements qui nous font tans souffrir quelques fois! Alors écoutons... Écoutons nos parts pour enfin les apaiser...

 

 

Comment écouter? 

 

Je vous propose de prendre du temps pour écouter en vous... Cette émotion, cette réaction inadaptée est là. Pendant un vécu vif, de colère, d'angoisse, laissez-vous juste observer sa manifestation, accueillez les ressentis, les sensations dans votre corps.

Plus tard, lorsque vous êtes au repos, en sécurité, regardez en quoi cela a fait écho :

- Quelle attitude, comportement, geste, parole a été le déclencheur de ce mécanisme en vous?

- Quelle a été votre réaction?

- Quelles émotions se sont exprimées?

- En quoi ces manifestations répondent-elles à un besoin? Quel est ce besoin?

- Quelle part de vous s'est manifestée? Comment pourriez-vous décrire cette part? Quel est son rôle, sa personnalité, son apparence, son attitude lorsqu'elle s'exprime?

 

Prenez un peu de temps avec cette part de vous, régulièrement... Parlez-lui, de la façon qui vous semble naturelle... Le processus peut être long et passer par de nombreuses étapes! On peut être traversé par différents sentiments et émotions face à cette part de soi! De la colère? De la honte? Du rejet? 

Observez... Tranquillement...

Laissez vos propres émotions vis à vis de cette part évoluer...

L'objectif serait d'accepter cette part, d'éprouver de la compassion pour elle, pour finalement l'aimer, la chérir, la réunir à soi! 

Cela prend du temps, mais c'est un moment de rencontre formidable! Chaque part de soi est tellement riche, touchante, bouleversante, tellement aimable, douce lorsque l'on apprend à l'écouter!

 

Lorsque l'on est dans une relation positive avec cette part de soi, on peut réfléchir autrement... Le besoin non satisfait est à prendre en compte. La souffrance de cette part est là, on l'entend, on peut donc trouver d'autres réponses possibles à ce besoin. Parce que la première nécessité est d'entendre le besoin, d'entendre sa légitimité avant de vouloir y répondre!

 

Et ensuite, c'est la paix en soi et le pardon qui sont en chemin! 

 

 

 

Magnifique chemin à vous, dans la conscience et la bienveillance!

 

 

J'accompagne personnellement des personnes qui sont sur ce chemin, si vous ressentez le besoin d'être accompagné pour écouter les parts en vous, n'hésitez pas à me contacter : info@corps-et-arts.net

Share on Facebook
Please reload